Comment fonctionne une cigarette électronique ?

cigarette électronique

Pour un fumeur qui veut arrêter la cigarette classique, l’achat de cigarette électronique peut aider à l’arrêt du tabac. Mais il faut de toute évidence apprendre à utiliser son matériel. Afin de bien le maîtriser, il faut bien connaître comment celui-ci fonctionne. Le fonctionnement d’une cigarette électronique est un pilier de l’éclaircissement sur la e-cigarette.

Le mode d’emploi d’une e-cigarette et son fonctionnement

Quel que soit le modèle ou la marque d’une e-cigarette, celle-ci fonctionne plus ou moins de la même manière. Grâce à une action de l’utilisateur, l’accu ou la batterie envoie une charge de courant à travers la résistance. Cette dernière est composée d’un alliage ou d’un métal et d’une mèche, souvent du coton, qui est mouillé de e-liquide. La résistance fournit de l’énergie, chauffe et occasionne l’évaporation du e-liquide que l’on peut donc inhaler. Certaines cigarettes électroniques pas chères proposent des réglages à l’aide d’une batterie à voltage variable. L’utilisateur peut donc modifier la puissance et la tension.

Voilà pour le fonctionnement principal de base d’une cigarette électronique. Bien sûr, les détails peuvent changer. Y a-t-il des modes particuliers, un firmware, un chipset, un bouton de switch ou non ? Vous trouverez toutes les informations dont vous avez besoin sur le modèle dans le mode d’emploi sur ce site.

 Les différentes parties d’une cigarette électronique

Les différentes parties d’une e-cig sont le plus souvent les mêmes. Il y a toujours un cartouche/clearomiseur/atomiseur et un tube/box. Le système peut être scindé en deux parties différentes : la partie vaporisation et la partie alimentation/contrôle. Toutefois dans le détail, on retrouvera de nombreuses pièces détachées qui seront employées dans la majorité des meilleures cigarettes électroniques. Chacune de ces parties a une fonction spécifique afin de vaporiser le e-liquide. On retrouve généralement parmi elles :

  • Le drip tip : il s’agit de l’embout buccal où les lèvres viendront aspirer la vapeur. Pourtant, on aurait tort de le sous-estimer, car il en existe diverses formes en matières différentes qui peuvent influencer votre expérience de vape.
  • Le réservoir : on l’appelle également « tank », il s’agit de votre contenant de e-liquide. La plupart d’entre eux se composent d’une cheminée et d’une cuve qui servent à guider le e-liquide vers la mèche. Le e-liquide s’écoule vers la mèche à travers une petite valve qui s’ouvre lorsqu’il est inhalé.
  • La résistance : celle-ci est essentielle pour que votre e-cig produise suffisamment de vapeur. C’est la résistance qui permet au liquide de produire ce phénomène de vaporisation.
  • La base de la résistance : elle fournit un contact électrique qui permettra son usage. Elle est située sur le dessus de la batterie.

L’interface entre un vapoteur et sa e-cigarette

Certains modèles très simples n’ont pas d’écran et certains n’ont même pas de bouton. Dans tel cas, vous ne faites qu’aspirer sur votre drip tip dans le but de faire fonctionner la e-cig. La plupart des e-cigarettes pas chères les plus vendues disposent d’un écran localisé au niveau du corps de la e-cigarette, cette partie est souvent appelée « la box ». Mais après ? Quels messages envoie la e-cigarette ?

Cet écran vous permet d’aviser plusieurs informations comme le niveau de réglage et le mode de vaporisation choisi. À titre d’exemple VW et 21W, veut dire que la e-cigarette est réglée sur une puissance variable et plus précisément, elle est réglée sur 21 watts.

Il est possible aussi de trouver d’autres informations plus ou moins intéressantes telles que la valeur de votre résistance, le nombre de puffs sur la journée, etc.

C’est également à travers cet écran que votre équipement pourra avertir un dysfonctionnement tel que le fait qu’aucune résistance d’installée. Le prix d’une cigarette électronique varie d’un modèle à l’autre.

Arrêter de fumer grâce à l’e-cigarette
Acheter une e-cig occasion : est-ce une bonne idée ?