Pourquoi la cigarette électronique est-elle déconseillée aux non-fumeurs ?

Des non-fumeurs désirent expérimenter la sensation de vapoter. Le choix de l’e-cigarette, plutôt que la cigarette classique, répond ici à un désir d’essayer des nouvelles sensations sans tomber dans l’addiction. Les non-fumeurs peuvent-ils consommer de l’e-cigarette sans craindre certains effets secondaires néfastes ?

Vapoter, une mauvaise habitude ?

Il existe sur le marché des e-cigarettes sans nicotine. Précisément, l’e-liquide contenu dans l’e-cig est dépourvu de cette substance à l’origine de la dépendance au tabac. Pourquoi le rapport vapotage et non-fumeur serait-il alors prohibé ?

En se familiarisant avec l’e-cig sans nicotine, les non-fumeurs apprennent à vapoter correctement. Ils se familiarisent également avec les gestes classiques du fumeur à savoir le fait de ramener l’e-cig à la bouche, l’absorption et l’expiration de fumée. Le fait de vapoter finit alors par devenir une habitude. Et si la cigarette sans nicotine  n’entraîne pas des problèmes d’addiction, c’est plutôt le désir de vapoter qui se transforme en une mauvaise habitude pour les non-fumeurs. Sans être des vrais fumeurs, ils adoptent des habitudes auxquelles des vrais fumeurs souhaitent se défaire.

Sensation de hit et risques de dépendance

La cigarette sans nicotine est dépourvue de cette substance nuisible aux poumons et à la santé en général. Cela soulève alors des interrogations relatives au rapport entre vapotage et non-fumeur. Même si la cigarette électronique est dépourvue de nicotine, les fabricants veillent toujours à ce qu’elle garantisse une bonne sensation de hit au moment de vapoter.

Le hit est cette sensation de picotement que le vapoteur ressent dans sa gorge à chaque absorption de fumée. Elle s’obtient par un bon ratio entre Glycérine végétale (VG) et Propylène glycol (PG) dans l’e-liquide. Même si l’e-cigarette est dépourvue de nicotine, un ratio bien calculé entre VG et PG est gage d’une excellente sensation de hit. Or, le hit est bel et bien à l’origine de la dépendance à l’e-cigarette. Pour plus d’informations, contactez www.vapoter.fr.

Le vapotage, pour le sevrage tabagique

Le vapotage est considéré comme l’un des meilleurs moyens de lutter contre la dépendance au tabac. Des personnes voulant arrêter de fumer se tournent vers l’e-cigarette. Ils ont ainsi la possibilité de choisir leur e-liquide en fonction du niveau de nicotine. Le taux pour les grands fumeurs est de 19,6 mg/ml. Pour combattre la dépendance, il est possible de descendre progressivement à 16 mg/ml, 11 mg/ml, 6 mg/ml et enfin fumer de l’e-cig à 0 mg/ml de nicotine.

En ce qui concerne le rapport entre vapotage et non-fumeur, il faut savoir que les poumons sont faits pour respirer de l’air pur et naturel. Et si l’on est non-fumeur, le mieux est d’éviter de vapoter.

Des études scientifiques démontrent aussi qu’il existe d’autres substances néfastes pour les poumons dans l’e-cig. Parmi ces substances, il y a par exemple l’acroléine qui peut engendrer du cancer.

Cancer du poumon : l’impact de la cigarette électronique
La e-cigarette est-elle le meilleur moyen d’arrêter de fumer ?